L’art de boire du raki

L’art de boire du raki : Manières, rituels et règles par culture

Le raki est l’un des spiritueux traditionnels de la Turquie. Il se distingue non seulement par sa saveur, mais aussi par les rituels de sa consommation. Voici ce qu’il faut savoir sur l’étiquette, les rituels et les règles de consommation du raki selon les différentes cultures :

1) Service froid : Le raki est généralement servi froid. Pour bien le déguster, il est recommandé de refroidir au préalable la boisson et l’assiette de hors-d’œuvre dans le réfrigérateur. Il est toutefois déconseillé de le mettre au congélateur. En effet, un raki trop froid peut entraîner une cristallisation. Cela peut avoir un effet négatif sur la saveur du raki.

2) Choisir le bon verre : Le raki est généralement servi dans des verres à raki fins et hauts. Ces verres permettent de faire ressortir au mieux l’arôme et la saveur du raki. Toutefois, dans la culture traditionnelle des tavernes turques, il est également courant de boire le raki dans un verre fin de la taille. Selon une étude, le verre idéal pour la consommation de raki est une version légèrement plus haute du verre à thé turc traditionnel à taille fine. Il s’agit du verre à raki Beylerbeyi, conçu par Beylerbeyi, qui ressemble à un verre à thé à taille fine. Avec son ouverture, il laisse s’échapper la saveur anisée dominante du raki, tout en minimisant la volatilisation de l’alcool.

3) l’ajout d’eau : Bien que certains préfèrent le boire pur, l’eau est un élément important qui enrichit l’expérience de consommation du raki. Vous pouvez ajouter de l’eau lentement pour ajuster la force de la boisson à vos préférences personnelles. Pour une apparence plus claire, nous recommandons d’ajouter de la glace après avoir ajouté l’eau.

    4) Culture du mézé : Le raki est généralement consommé avec des amuse-gueules. Les amuse-gueules tels que la feta, les olives, les fruits de mer et la roquette sont indispensables pour les tables de raki. Le choix des amuse-gueule peut augmenter le plaisir de la boisson.

    5) Ne buvez pas lentement : Le raki n’est pas une boisson qui se boit à la hâte. Il est important de savourer chaque gorgée. De plus, discuter et passer des moments agréables avec des amis complète l’expérience de la consommation de raki.

    Rituels de consommation du raki dans différentes cultures

    Culture turque : Le rituel de consommation du raki est important dans la culture turque. En général, un groupe de personnes se réunit, une table de raki est dressée et une longue et agréable soirée commence.


    Culture grecque : En Grèce, un type de boisson appelé ouzo est consommé selon un rituel similaire. La famille et les amis se réunissent et boivent de l’ouzo avec des amuse-gueules.


    Culture albanaise : En Albanie, le raki est généralement consommé lors d’occasions spéciales et de célébrations. Il est souvent consommé lors de repas collectifs avec des amuse-gueules et des boissons.

    L’art de boire du raki ne se limite pas à la saveur de la boisson, mais évoque également des souvenirs partagés et des conversations agréables. Le raki est consommé selon des rituels différents dans chaque culture, ce qui rend cette boisson encore plus spéciale et significative. Toutefois, la modération et un comportement responsable sont toujours de mise. Passez un bon moment !

    About Us

    La famille Sarper, qui travaille main dans la main avec nos producteurs de tabac depuis trois générations, est ravie d’aborder un autre miracle de la nature, le raisin, avec la même attention.
    Beylerbeyi est le premier produit de Sarper Beverage, qui a été créé pour introduire le raki de qualité dans notre pays.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *